C.N.I.S.F. : 202, Avenue du Maine ( pavillon 4 ) 75014 - PARIS

Accueil > Consécration séculière > La consécration séculière

La consécration séculière

« Bien que dans une condition de sécularité, vous êtes des consacrés » (Jean-Paul II)

Être séculier, c’est ne pas quitter l’état de vie qui est le nôtre, laïcs ou prêtres séculiers, être bien en phase avec notre siècle, celui dans lequel nous vivons, travaillons et servons parce qu’il est le lieu ou nous sommes appelés à vivre notre consécration à Dieu.

Vivant pleinement notre condition humaine dans toutes ses réalités, à la suite du Christ, nous cherchons à réaliser les promesses de notre baptême dans un célibat consacré, en obéissance à l’Esprit Saint qui nous guide et nous conduit vers le Père. Nous désirons emprunter le chemin de Jésus, serviteur des hommes ses frères , pauvre parmi les pauvres pour être au plus près des petits et des exclus.

Les trois conseils évangéliques (vœux ou promesses ou engagements) de pauvreté, chasteté dans le célibat et d’obéissance, prononcés après un chemin de discernement, nous permettent de trouver nourriture et forces pour accomplir notre vocation de consacré séculier.

« Votre consécration souligne, d’un côté, la grâce particulière qui vient de l’Esprit pour la réalisation de la vocation ; de l’autre, elle vous engage à une totale docilité d’esprit, de cœur et de volonté au projet de Dieu le Père révélé en Jésus Christ, à la suite radicale duquel vous avez été appelés…. Le caractère séculier de votre consécration souligne, d’un côté, les moyens avec lesquels vous vous prodiguez pour la réaliser, c’est-à-dire ceux qui sont propres à chaque homme et femme qui vivent dans des conditions ordinaires dans le monde, et, de l’autre, la forme de son développement, c’est-à-dire celle d’une relation profonde avec les signes des temps, que vous êtes appelés à discerner, de façon personnelle et communautaire, à la lumière de l’Evangile… » (Benoît XVI)

Il est nécessaire de vivre, avec authenticité et en même temps, la radicalité de la consécration et la fidélité de la sécularité. En d’autres termes, il est nécessaire de vivre avec joie, courage et générosité le mystère de l’Incarnation . Dans la vie et dans la mission d’un membre d’Institut séculier, cette parole est essentielle « Et le verbe s’est fait chair » (Jn 1, 14). L’incarnation nous conduira nécessairement à la Rédemption par la Croix.
GIF

Articles de cette rubrique



| Plan du site | Se connecter |